Le libre choix - mon choix d'ANA

Publié le par grisouille

Un accouchement non assisté veut dire, pour moi, avant tout sans interférences... et effectivement, il n'y a personne sur place. Mais en préparant un ANA, on se prépare aussi à certaines situations d'urgences, juste au cas ou. J'ai lu, entre autre, que les hémorragies mortelles sont pour la plupart lente et ne s'arrêtent pas... mais ça laisse le temps d'appeler les secours.


Pour les hémorragies rapides, souvent elles s'arrêtent aussi rapidement, ce qui fait que dans la plupart des cas, on est juste faible après.

On apprend aussi que pour éviter de perdre trop de sang, il vaut mieux laisser le placenta sortir tout seul, même si ça prend plusieurs heures (jusqu'à 24h ça ne pose pas de problèmes... je connais des mères qui ont même attendu plus longtemps sans problème). De même, mettre l'enfant au sein tout de suite permet d'expulser le placenta plus vite et de perdre moins de sang.

Ok, il y a toujours un risque... mais pour moi, le risque que la sage-femme intervienne en tirant sur le cordon, ou panique et décide d'appeler l'ambulance, ce qui fait inévitablement stresser la maman (parfois c'est juste parce qu'elle ne se sent pas capable face à une situation qui se serait passée sans problème sans intervention)... et le stress, ce n'est pas bon pour l'issue de l'accouchement... et s'il y a un problème, on peut toujours appeler de l'aide, ce qui, dans la plupart des cas, permet tout de même de sauver tout le monde...

Voire à ce sujet: http://www.midwiferytoday.com/articles/3rdstagefr.asp

Je crois aussi que nous avons toute un instinct qui nous dit si tout va bien ou non... et rien ne dit que cet instinct, à ce moment précis, ne dira pas d'aller aux urgences le plus vite possible...

Et, pour moi, l'hôpital n'est pas un lieu sûr pour accoucher non plus. Je n'ai pas envie de risquer une détresse de mon enfant à cause d'un anesthésiant (péri, césa ou autre...) ni à cause du fait que je ne me sens pas libre d'agir comme je veux pendant l'accouchement... sans compter le risque d'infection à l'hôpital.

Pour mon premier accouchement, j'ai eu une césarienne... et peu de temps après, j'ai entendu parler d'une maman qui a fait une complication suite à l'anesthésie de la césarienne et qui est morte...

Et les hémorragies sont plus fréquentes à l'hôpital car on ne laisse pas le temps au placenta de sortir, on charge le corps d'hormones si ça ne va pas assez vite et, en général, le résultat est pire à l'hôpital que si on était restée sans personne chez soi.

De plus, dans des études effectuées dans certaines tribus ou les femmes accouchent toutes sans assistance, la mortalité infantile est principalement due aux malformations congénitales, aux naissances prématurées suite à un accident ou à la malnutrition pendant les mois qui suivent... et celles de la mère à une infection suite à l'accouchement, mais très rarement une hémorragie.

Ma conclusion, c'est que personnellement, je me sens beaucoup plus en sécurité d'accoucher seule chez moi qu'avec une sage-femme ou à l'hôpital.

Mais comme pour tout accouchement, je pense qu'il est essentiel de se sentir en sécurité. Chaque femme devrait avoir le droit de choisir l'endroit ou elle se sent en sécurité, que ce soit à l'hôpital, en maison de naissance, à la maison, avec ou sans sage-femme.

Publié dans grossesse et naissance

Commenter cet article

barrouge 08/04/2009 17:49

comme je te comprends sur ton sentiment de te sentir + en sécurité chez toi qu'à l'hôpital !

moon 24/11/2008 14:43

félicitations, ma belle pour ce magnifique blog! j'ai hâte de lire de tes nouvelles! je ta souhaite une magnifique fin de grossesse et un accouchement merveilleux!